Valerie La Brodeuse Aux Croquets
Ce mois-ci nous partons a la découverte de Valerie qui a bien gentiment accepte de troquer ses aiguilles contre son clavier. Brodeuse populaire sur les réseaux sociaux grace a son blog au nom glamour : Talon aiguilles, elle ajoute une corde a son arc en créant l'atelier Valerian avec son conjoint. Le succès semble assure pour cette brodeuse au raffinement exquis. 

 

Pouvez vous vous présenter en quelques mots?
Valérie, dite Vava sur le net, Brodeuse, 48 ans, 3 enfants, de la région nantaise. Anciennement technicienne en radiologie médicale mais ayant arrêté de travailler il y a plus de 10 ans maintenant.
Comment est venu ce goût des loisirs créatifs?
Ma maman cousait, et dès que jai été en âge de tenir une aiguille, elle me gardait près delle avec un petit ouvrage à coudre, puis je suis passée à la broderie car « à lépoque »à lécole, on brodait pour la fête des mères. Jy ai pris goût.
Etait ce la norme dans votre entourage familial? à l'école? a l'epoque?
La norme, je ne sais pas, en tout cas, enfant, je navais pas limpression que cétait dévalorisant ou réservé aux mamies. Certes les modèles étaient un peu vieillots mais jétais toujours très fière den entreprendre un. Cétait aussi une époque où jai reçu des kits pour cadeau de Noël.
Quels ont été vos premières tentatives? Pourquoi?
Sur des toiles pré-imprimées, broderie traditionnelle. Je ne suis venue au point compté que bien des années plus tard.

Vos goûts initiaux ont-ils changés?

Bien sûr et plus ça va plus mes goûts changent et changent vite !!!! les phénomènes de mode dans les thèmes, les façons de finitionner sont de plus en plus moteurs de ces variations de goût. Jai vécu 2 ans à létranger à un moment où je me suis trouvée enceinte de mon premier enfant. Jai entrepris de lui broder ses bavoirs de naissance et je suis passée au point compté, disposant dans ce pays de toiles et de fils mais pas de modèles, jai créé mes propres modèles.

 

Quels ont été les moteurs du changement?
Les changements dans mes goûts ont suivis les phénomènes de mode dans la création des loisirs textiles. Tout sest accéléré avec le net où on trouve de nombreuses sources dinspiration.
Les magazines de loisirs créatif, ont ils joué un rôle déterminant dans l'extension de vos goûts
et de vos compétences?
Tout à fait, jai été abonnée à de multiples reprises à des revues de point de croix, dont certaines aujourdhui nexistent plus à mon grand regret.
Des créateurs vous ont-ils marqué? Comment la rencontre a eu lieu?
Jai rencontré de nombreuses créatrices sur les salons que jarpente chaque année, selon les salons on a le loisir de vraiment échanger quand le temps le leur permet.
Que vous ont-ils apporte?
Lenvie daller plus loin, de découvrir de nouvelles techniques, de messayer à de nouvelles finitions, cest toujours très enrichissant.
Pouvez vous me citer les créateurs que vous appréciez ainsi que les raisons?
Jadore Mme chantilly pour la douceur et la naïveté de ses motifs mais aussi Le comptoir dEugénie pour la diversité de ce quils proposent (cartonnage, broderie traditionnelle, point compté) en plus ce sont des gens adorables ! Jaimais beaucoup Françoise Prax, mais elle a cessé son activité. Le hasard a voulu que nous soyons parentes sans le savoir quelle surprise quand chacune de son côté, nous lavons appris ! Je fonctionne cependant en général, au coup de cœur, je nai pas de créateur ou créatrice attitré je ne me rue pas sur le dernier modèle de telle ou tel, juste parce que cest dun tel ou dune telle.

Quand vous est venue l'idée d'un blog?
A force den consulter, fin 2007, je me suis lancée le blog a lavantage de ne pas nécessiter de grands savoirs informatiques.
Quel est l'enrichissement qu'il vous procure?
Le plaisir dinformer sur les nouveautés, les salons et expositions à venir, de montrer des réalisations et de dire que cest possible, simple pour la plupart du temps daider si je peux avec des tutos, de créer des grilles. Et le plus grand plaisir est de rencontrer « pour de vrai » des lectrices du blog lors de salon.
Tutoriel de la trousse a pinceau a retrouver sur le site de Vava
Pouvez-vous nous partager des découvertes "coup de cœur" faites sur les réseaux sociaux?
Pendant quelques années, je publiais le dimanche le blog de la semaine, issu de mes visites sur le web, de mes coups de cœur. Cétaient des blogs comme Plume de Lin, MissT. Un autre que je suis toujours au quotidien cest Friendstitch qui publie tous les matins des listes de liens répartis par thème, cest ma balade internet de chaque jour, et ma source dinspiration, pour voir les tendances.
Le blog, est il à l’ origine d'une nouvelle ambition?
Je nai jamais été ambitieuse et encore moins pour ce blog. Cela part dune passion, dune volonté douverture et de partage sur lextérieur. Une façon cependant de prouver quon peut rester à la maison tout en faisant quelque chose de ses 10 doigts, en étant créative, active, à laffut des tendanceset que broder ne vous classer pas systématiquement dans la classe dâge « + de 70 ans » !!
Est ce l'accueil chaleureux des blogueurs qui vous a incités à créer des tutoriels, des grilles de
broderie?
Vu que cétait en partie ce qui mavait amener sur le net, (trouver des astuces et des tutos notamment), jai contribué à aider par des grilles gratuites, toujours de petites tailles pour ne pas concurrencer les créatrices, et à donner des tutos quand on me demandait comment faire ceci ou cela, surtout en finition douvrage.
Les frees du lundi sont des grilles gratuites crees par Vava pour les brodeuses pressees. Envoyer une photo de l'ouvrage fini fait toujours plaisir a Valerie.
Comment vous est venue l'idée de l'atelier Valerian?
Mon mari a été professionnellement responsable de lachat dune machine à découpe laser de bois. Il a géré la commande, la mise en service et les essais. Il ma ramené à la maison des exemples de petites choses quil pouvait faire, je lui ai montré des charms achetés sur les salons, on a commencé à en faire pour moi, puis les copines se sont intéressées à ça et mont demandé de leur en faire et puis finalement on a sauté le pas.
De quelle manière avez vous entraîne votre conjoint dans l'aventure?
Au début, je pense quil a voulu me faire plaisir, puis il sest pris au jeu. Il soccupe de toute la partie technologique, élaboration des programmes de coupe et élaboration et maintenance du site je moccupe de tout ce qui est création des modèles, de la création des grillesje moccupe de toute la partie commercialisation, ventes privées, salons, site internet, je produis quand nous sommes dans lurgence, mais cest souvent lui qui est à la production. Il commence même à avoir les réflexes pour mettre les trous où il faut quand on élabore un nouveau produit, il comprend à présent les impératifs techniques dus à la broderie On fait une bonne équipe !
Comment choisissez-vous de fabriquer tel ou tel produit?
Suite à une demande particulière ou selon mes goûts. Et ce nest pas ce que je préfère qui marche obligatoirement le plus. Pour mes mini-kits, jappuie sur la nécessité dun prix modique et dun ouvrage se brodant assez vite, peu de brodeuses ont comme moi le temps de broder de longues heures et je sais le plaisir quon a voir son ouvrage se terminer.
Cadre provenant de l'Atelier Valerian. Photo Vava de Talons aiguilles.
Pour finir, souhaitez vous adresser un mot à nos lecteurs?
Keep Calm and Stitch !!! cest un petit slogan trouvé sur le net. De nos jours, on a tellement de raison de sénerver, de sinquiéter, que la broderie doit être source de plaisir et uniquement de bonheur !!!